Le Plaisir ET la Forme

******************************************

31.5.16

Les vins du Cru Fleurie

Fine fleur du Beaujolais

Pour la toute première fois, l'association (Organisme de Défense et de Gestion) viticole "Le Cru Fleurie", co-présidée par Alain Coudert et Fabien de Lescure, organisait le lundi 30 mai, à l'inspiration de sa responsable Communication Alexandra de Vazeilles, une journée de dégustation professionnelle au cœur de cette appellation discrète située au sud de Macon et bordée par les crus à la notoriété bien établie de Moulin à Vent, Chiroubles et Morgon. Le vignoble de Fleurie est constitué d'une mosaïque de 22 lieux-dits formant une arène spectaculaire de coteaux escarpés, dominée à plus de 400 mètres par la fameuse Chapelle de la Madone dont le clocher est surmonté d'une sainte vierge protectrice de la vigne, également surnommée "Dame de la Pétoche" depuis qu'en 1870 les envahisseurs prussiens stoppèrent leur conquête en l'apercevant. Les sols reposent sur des roches granitiques plus ou moins profondes et "altérées" (érodées), formant un terroir particulièrement adapté au cépage Gamay noir qui s'épanouit sur des ceps parfois quasi-centenaires, aux rendements certes peu élevés (en moyenne inférieurs à 40 hl/ha pour 2015) mais propice à une production qualitative La technique de cuvaison la plus répandue est la macération (semi) carbonique des grappes entières, typique de l'ensemble des appellations du Beaujolais, qui déclenche une "fermentation intracellulaire" aboutissant à des vins friands, très fruités et peu tanniques. Cependant certains viticulteurs pratiquent des macérations longues plus classiques  permettant d'élaborer des vins d'une grande finesse avec un bon potentiel de garde. Malgré un temps bien maussade et un moral affecté par les dégâts importants causés par la grêle des jours précédents, les 44 vignerons étaient tous présents pour accueillir dignement les dégustateurs et leur faire découvrir les cuvées 2015. Comme pour la plupart des vignobles français (voir la chronique "Primeurs de Bordeaux" ci-dessous), elles possèdent toutes les qualités d'un millésime surdoué exprimant déjà, à peine mis en bouteille ou toujours en cours d'élevage en foudre, un équilibre remarquable entre chaleur, fraîcheur et rondeur. Une mention particulière pour les domaines en nombre croissant convertis en bio/biodynamie, ou en chemin vers cet objectif particulièrement louable dans un contexte cultural ardu qualifié ici "d'héroïque", dont les nectars offrent souvent au goûteur averti un supplément de raffinement perceptible en bouche, et à tous une digestibilité bienvenue. Coordonnée avec soin par l'agence Clair de Lune, la manifestation s'est conclue par un savoureux banquet convivial concocté par l'association les Toques Blanches Lyonnaises et arrosé de magnums issus de millésimes plus anciens (1999 à 2014) offerts par chacun des vignerons participant à cette heureuse initiative qui devrait contribuer à une meilleure ( re)connaissance du Cru Fleurie...
http://www.crufleurie.com/accueil.html

Archives du blog

visites