Le Plaisir ET la Forme

******************************************

14.6.16

Première édition du "Caféoth'Ex Day"

Célébration de surprenants mariages multisensoriels

Au bord de la Seine, juste en face à l'Île Saint-Louis, la vie de La Caféothèque Paris n'a jamais coulé comme un  long fleuve tranquille ! Fondé il y a un peu plus de 10 ans par Gloria Montenegro, ancienne ambassadrice du Guatemala en France, ce salon de cafés fins (dits "de spécialité") a toujours été pionnier de l'innovation dans son domaine. Véritable "passionaria du Café", Gloria a élevé la dégustation au niveau d'un Art qu'elle transmet avec ferveur à des jeunes venus du monde entier se former au beau métier de barista ("sommelier du café"). Lundi dernier, elle réunissait pour la première fois ses anciens élèves diplômés pour une journée de partage et d'échanges dont le point d'orgue était la présentation des accords cafés, vins et parfums. Pour cet exercice de funambulisme sensoriel inédit, le profil d'une sélection de haut vol de quatre cafés Grands Crus de terroir avait été préalablement établi par les membres de l'Académie de Caféologie lors de leur dernière séance mensuelle. Après que l'expert olfactif Alexandre Hureau, créateur de la société Intuition, nous ait fait rêver avec les notes sensuelles des parfums qu'il avait retenus, ce fût au tour de Gastronomie & Bien-être de dévoiler les prétendants, issus de vignobles hexagonaux,  à l'union avec les "petits noirs" venus des lointaines plantations d'Afrique et d'Amérique du Sud.  Marier des boissons aux profils aromatiques aussi complexes et changeants représentait un défi de taille ! Finalement, après de longs flirts gustatifs, quatre couples ont pu enfin convoler en justes noces devant la vingtaine de témoins venus assister à la cérémonie : trois mariages de raison comme ceux du Villarica péruvien avec un séduisant et intense Croze-Hermitage rouge (cépage Syrah), du gikongoro rwandais avec un vif et sensuel Anjou blanc (cépage Chenin), du Huehuetenango guatémaltèque avec un élégant et soyeux Saint-Julien rouge (cépages Cabernet Sauvignon et Merlot) et enfin, pour fermer le bal, le mariage d'amour du Harrar éthiopien avec un  fougueux et racé Languedoc rouge (cépage Mourvèdre). Un buffet convivial, en forme de "casse-croûte gastronomique" aux accents latinos (purée de haricots noirs aux oignons, bœuf haché aux épices et piments, tranche de tomme fraîche de l'Aubrac sur lit de confiture bio mangue et papaye....), a apporté une savoureuse note finale à  la gamme des accords harmonieux découverts. Cette expérience, riche en  émotions, laissera certainement un souvenir mémorable à tous les "Ex" de la Caféothèque.
 http://www.lacafeotheque.com/

Archives du blog

visites